L'aventurier du chapeau perdu (1/2)

Jason Lavallée

Bonjour, je m'appelle Jason Lavallée (alias fedoraiders sur notre forum, sur Indy Lounge et sur le COW), je suis un Canadien français et plus précisément du Québec.

Je suis fan de Star Wars et d'Indiana Jones depuis ma plus tendre enfance, mais je n'ai découvert le phénomène Indiana Jones sur Internet qu'en 2005. Avant, je visionnais la trilogie une fois par mois, sans me poser de questions sur le costume, les artéfacts, ou encore sur le fameux fedora (chapeau en feutre) d'Indy.

Le premier site que j'ai découvert sur le costume fut jones-jr.com. Je suis resté bouche bé en constatant que l'on pouvait toujours acheter des éléments du costume directement auprès des fournisseurs originaux des films, comme Herbert Johnson pour le chapeau, ou encore Wested Leather pour la veste en cuir.

Depuis, je voue un véritable culte à ce costume, mais ma préférence va sans conteste au fameux chapeau porté par Harrison Ford dans Raiders of the Lost Ark (Les Aventuriers de l'Arche Perdue) et plus précisément à la version vue dans des scènes du « Caire » Photo 1.

Pour moi, ce chapeau a des caractéristiques vraiment uniques que l'on ne retrouve pas dans les films suivants. Il s'agit d'une forme asymétrique, d'une haute couronne, d'un pincement très particulier, mais aussi d'une suite « d'accidents », cause de légères imperfections, dues à un long et éprouvant tournage sous le chaud soleil Tunisien.

La quête du chapeau

Au fil du temps, je me suis acheté quelques chapeaux. D'abord des chapeaux bon marché sur Ebay, puis des chapeaux plus conséquents comme les modèles « Federation » de Hats Direct, ou encore des « Christys' » vendus par Hornets Hats et enfin un vrai « Poet » d'Herbert Johnson.

Malheureusement, je me suis très vite rendu compte que la forme de ces chapeaux n'avait absolument rien à voir avec celle du Herbert Johnson que porte Harrison Ford dans Raiders.

En 2006, j'ai découvert le site Adventurebilt et je suis tombé sur un article qui expliquait comment Steve Delk est devenu le fabricant du chapeau d'Indy pour le quatrième film.
Je dois avouer que Delk est devenu pour moi un vrai modèle.

Après avoir lu son histoire, je me suis mis en tête de réaliser mes propres chapeaux.

Rencontres

Par un heureux hasard, quelques mois plus tard, lors d'un festival d'artisans de ma région, j'ai fait la connaissance d'une artisane qui fabriquait ses propres chapeaux de feutre pour dames.
Je lui ai posé mille questions et surtout, je lui ai demandé si elle pouvait me donner une formation. Ce ne fut malheureusement pas possible par manque de temps, mais elle m'a donné les coordonnées d'une ancienne chapelière à la retraite.

Photo 2

J'ai donc contacté cette dame et à l'été 2007, j'ai suivi une petite formation de deux heures (ce qui était amplement suffisant pour le type de chapeaux que je souhaitais réaliser).
Elle m'a aussi vendu quelques outils très utiles pour la confection des chapeaux Photo 2.

Par la suite, j'ai fait beaucoup d'expériences qui m'ont permis apprendre par moi-même et encore aujourd'hui de progresser.

Je suis très reconnaissant envers ces deux dames très gentilles et généreuses. Sans elles, je serais encore à la recherche du chapeau idéal.

C'est cette passion que j'aimerais partager avec vous, ainsi que toutes mes recherches et analyses sur le sujet, depuis maintenant un peu plus de deux ans. Croyez-moi, j'ai passé beaucoup de temps sur ce projet, sans doute beaucoup trop selon mes proches.

À la recherche du block perdu

Block

Après des heures et des heures passées à observer les chapeaux que j'avais achetés, j'ai compris qu'il faudrait que je me trouve un « Hat Block » (forme en bois) adéquat pour les remettre en forme, puis par la suite, pour réaliser mes propres chapeaux. J'ai donc fait des recherches sur des sites spécialisés et finalement j'ai acheté un vieux block sur Ebay. Je croyais que c'étais aussi simple que cela, mais je me trompais…

Finalement, j'ai réalisé qu'idéalement, il faudrait que je construise mon propre block, avec mes propres spécifications. Encore une fois, j'ai trouvé grâce à Internet un tutorial qui m'a aidé.
Ça c'est avéré plutôt simple à mettre en œuvre, mais je me suis vite rendu compte qu'il faudrait que j'en construise plus d'un avant d'arriver au résultat désiré…

Photo 3

En deux ans, j'ai construit plus d'une trentaine de Block avant d'être satisfait ! Photo 3
Je suis passé par toutes sortes d'émotions avec ces foutus blocks, de la joie à la colère.

À chaque fois je croyais avoir atteint mon but et fabriqué le block ultime, mais après deux ou trois semaines d'observation, j'en concluais qu'il fallait se remettre au travail. Ce fut mon quotidien pendant presque deux ans ! Je n'ai retouché, ni modifié aucun de ces blocks, car je voulais les laisser en l'état pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

Photo 4
Photo 5

Au tout début, je croyais que le block utilisé pas Richard Swales (le créateur du chapeau) était en forme de cône renversé (Reverse Taper) Photo 4, Photo 5, mais suite à mes nombreuses expérimentations, j'en suis arrivé à la conclusion que ce n'était pas le cas.

À la même période, j'ai fait ma plus belle trouvaille (toujours grâce à Internet) ; les photos d'un chapeau original que possède la compagnie Screen Used Photo 6.

Ces photos ont été et sont encore pour moi un cadeau inespéré. Je me posais souvent la question de savoir si ce chapeau existait encore après plus de 25 ans et à quoi il pourrait bien ressembler aujourd'hui. Je vais me souvenir de cette journée toute ma vie car j'ai regardé ces photos jusqu'à en avoir mal à la tête. Cette trouvaille m'a été très bénéfique et m'a remotivée.

J'ai donc enfin pu visualiser dans le détail les dimensions et la forme asymétrique du chapeau et je me suis dit que peut-être Richard Swales avait utilisé un block asymétrique ?

Je me suis donc mis à la construction de blocks asymétriques, chose qui fut plus difficile qu'il n'y parait, car il a fallu que je redessine la base de mes blocks Photo 7, Photo 8, Photo 9.

J'ai eu quelques bons résultats avec ce genre de blocks, mais entre temps, je m'étais mis une autre idée bizarre en tête. Et si le block utilisé par Richard Swales était semblable à la plupart des vieux blocks de l'époque, mais simplement avec plus de largeur vue de face ? Logiquement, les blocks de cette époque ont pratiquement tous la même forme de base ovoïde et ont tous une forme générale semblable.

Après toutes les expériences réalisées, j'avais une vision assez précise du block original. Je l'ai donc sculpté avec un outil spécifique, ce qui fut pour moi une grande première Photo 10.
Ce block s'est avéré être mon ultime et dernier block (avec cependant quelques rajouts de plâtre ici et là).

Bizarrement, il ressemble beaucoup au premier que j'avais acheté sur Ebay, deux ans plus tôt. Ceci veut dire que j'étais près du but dès le début sans le savoir...

Rétrospectivement, je n'ai pas de regrets de m'être investi de la sorte, même si ce hobby a eu parfois des conséquences néfastes sur moi.

Décryptage

Quelques mois après la découverte du chapeau de Screen Used, j'en suis arrivé à une autre conclusion, c'est que le chapeau que porte Harrison Ford est pratiquement le même tout au long du film !

C'est le cas dans les six grandes scènes principales ; la scène du temple péruvien avec l'idole, la scène du Raven Bar, celle des rues du Caire, celle du puits des âmes, de l'aile volant et enfin de la poursuite en camion Photo 11, Photo 12, Photo 13, Photo 14, Photo 15, Photo 16.

J'ai regardé Raiders plusieurs fois en mode ralenti pour avoir le temps d'observer le chapeau sous tous les angles et de l'analyser, mais Cela était fastidieux et me prenait un peu plus de huit heures à chaque fois ! Aussi pour me faciliter la tâche et voir l'évolution du chapeau tout au long du tournage, j'ai remonté le film de manière à pouvoir le regarder dans l'ordre chronologique où furent tournées les scènes.

Pour les dates, je me suis fié à l'excellent livre « The Complete making-of Indiana Jones » Photo 16. J'ai aussi classé par dates les 8 000 photos et « screenshots » (captures d'écran) que je possède du film et des making-of.

Il est difficile de croire que le chapeau des scènes du Caire est bien le même que celui du temple péruvien, mais c'est bel et bien le cas.

Le « cerne » de sueur poussiéreux change beaucoup l'aspect d'un chapeau. Je dois aussi avouer que je suis passé maître dans l'art de faire de faux cernes et pour cela, je n'utilise presque plus de « Fuller Earth » (terre très fine utilisée notamment pour salir et vieillir artificiellement les vêtements au cinéma).

Aujourd'hui, je suis très fier du travail accompli. Je ne prétends pas pour autant avoir réussi à reproduire à la perfection le fameux block utilisé par Richard Swales, mais j'ai réussi à reproduire le chapeau selon la perception que j'en avais. Soit dit en passant, après toutes ces expériences, je crois en avoir une très bonne perception aujourd'hui.

Mes chapeaux sont aujourd'hui des répliques très ressemblantes de celui usé et sali par Harrison Ford pendant le tournage.

Photo 18
Photo 19
Photo 20
Photo 21

Voici mon chapeau Photo 18, Photo 19, Photo 20, Photo 21.


Dernière mise à jour le 28/05/2012

Copyright © 2003 - jones-jr.com | version 4.0 | Plan du site | Contact