Sur les traces d'Indy : New Haven (1/2)

visuel new haven

Fin juin 2007, une Suissesse de 20 ans, Élodie Cinquanta et un Français de 27 ans Frédéric China sont partis aux États-Unis pour essayer d'assister au tournage d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal.

elodie

Élodie Cinquanta

Je suis fan de Steven Spielberg ! Il a influencé ma vie depuis mes quatre ans. Mais, je me suis rendu compte assez tard, en 2002, avec Indiana Jones, que tous les films qui ont compté pour moi étaient réalisés ou produits par Steven Spielberg.

Depuis, mon plus grand rêve a été de le rencontrer. J'ai dû envoyer des dizaines de lettres contenant mes dessins, à ses agences. Mais, probablement, aucune d'entre elles n'est arrivées jusqu'à lui. La seule solution sûre était de la lui remettre en main propre.

En fait, je préparai cette rencontre depuis 2003, quand les rumeurs d'un « Indy IV » devenaient plus crédibles. Quand j'ai découvert, sur les forums de fans, les lieux et dates du tournage, c'était pour moi le début de l'aventure. Mais, prendre la décision de partir aux États-Unis, dans cet unique but, n'était pas chose facile, même si j'avais économisé pour ce voyage. Mes chances de rencontrer mon idole étaient très minces...

fred

Frédéric China

J'ai découvert Indiana Jones et le Temple Maudit à l'âge de 10 ans.

J'ai adoré ! Cette même année, mes parents m'ont offert le coffret de la trilogie en VHS, que j'ai regardé en boucle comme un dingue ! Plus tard, j'ai commencé à lire la presse spécialisée et entrer en contact avec d'autres fans. Vers 18 ans, jusqu'à ce jour, je me suis mis à collectionner tout ce qui touchait à Indiana Jones et à Harrison Ford.

25 juin 2007 : L'aventure commence !

Le récit de Frédéric

Dur de se réveiller à cinq heures du matin, surtout quand on n'a pas l'habitude ! Mes parents m'ont conduit à l'aéroport Lyon Saint Exupéry. Mon avion décollait à 8h15. Pour l'occasion, j'ai décidé de voyager habillé comme notre aventurier préféré Photo 1.

Arrivé à New York, j'ai pris une navette direction New Haven. Pendant le voyage, j'ai sympathisé avec un couple de touristes. Tout comme moi, ils se rendaient dans le Connecticut.

À peine arrivé, j'ai fait un saut à mon hôtel, et je suis parti à pied, un plan en main, à la découverte de la ville. Arrivé dans la rue principale du tournage Chapell street, je me suis rendu à l'office du tourisme, où j'ai obtenu tous les renseignements sur le tournage et la fête du lendemain, organisée par la ville Photo 2Photo 3.

Photo 2
Photo 3

J'ai continué ma promenade pour découvrir les fameux décors des années 50. Le moins que l'on puisse dire, c'est que mon accoutrement d'aventurier a fait sensation. Les membres de l'équipe qui travaillent sur les décors sont peu loquaces et la barrière linguistique ne m'aide pas Photo 4,
Photo 5, Photo 6, Photo 7.

Photo 4
Photo 5
Photo 6
Photo 7

Ça fait bien 24 heures que je n'ai pas dormi ! La journée qui s'annonçe promet d'être intéressante. J'ai hâte de voir Indy sur grand écran !

26 juin 2007 : Bientôt célèbre ?

Je suis devenu incontournable dans le quartier avec mon costume d'Indiana Jones. Des passants viennent m'interpeller et m'interrogent sur mon appartenance au film. Ils posent avec moi pour des photos souvenir. Quand je dis que je suis un simple fan qui vient de France, j'entends la plupart du temps un grand "WOW" d'admiration ! Consécration de ce début de journée, une équipe de télévision locale, me demande la permission de me filmer et de bien vouloir répondre à une courte interview Photo 8, Photo 9.

Photo 8
Photo 9

Puis, sur les conseils d'un membre de l'équipe, je décide de me rendre au siège provisoire de la Paramount. Il s'agit d'un bâtiment anonyme à côté d'un grand hôtel. On peut dire que j'ai vraiment fait sensation et je me suis fait reconduire gentiment à la porte par un des responsables, le lieu étant aussi sensible que la Zone 51 !

Je suis donc retourné à l'Université de Yale, où j'ai sympathisé avec des machinistes et des éclairagistes Photo 10, Photo 11, Photo 12. Je leur ai demandé l'autorisation de faire des photos à l'intérieur du bâtiment (j'avais, au préalable, aperçu des statuettes par la fenêtre !). Une fois dans les lieux, dans un grand couloir, je me suis dirigé vers l'emplacement des statuettes. Un vigile assis sur une chaise me faisait barrage. Mais, contre toute attente, j'ai obtenu son accord pour poursuivre mon exploration.

Visiblement, il y avait beaucoup de salles servant à entreposer le matériel du film (éclairages, câbles, cartons...). J'ai pris quelques photos et un peu plus loin, je découvre une autre salle…

LA SALLE ! J'ai aperçu des bureaux des années cinquante, un tableau noir rempli de titres archéologiques, des posters de biologie et une table couverte d'artéfacts de toutes civilisations. C'était bien la salle de classe du professeur Jones ! Mais cette fois, je n'ai pas pu rentrer. J'ai pourtant volé quelques clichés, puis j'ai continué mes investigations aux alentours Photo 13, Photo 14, Photo 15.

J'étais en retard pour la projection du film. En effet, "Le Green" (une grande pelouse) étant assez éloigné de mon hôtel. En fait, les festivités duraient depuis le matin, mais le concert et la projection promettaient d'être le point d'orgue de la journée. Parmi la foule énorme, j'ai rencontré d'autres fans costumés qui fréquentent le même forum. Le concert débute par des thèmes de films d'aventure, Le Seigneur des Anneaux, Pirates des Caraïbes et j'en passe. Puis c'est au tour de la fameuse fanfare de John Williams. Quel bonheur ! Une fois le concert terminé, j'ai fait une séance photos avec des fans. Et un peu contre mon grès, j'ai participé à l'élection du meilleur Indiana Jones avec deux autres fans costumés ! Malheureusement, mon piètre Anglais et ma méconnaissance du maniement du fouet n'ont pas fait de moi l'élu Photo 16, Photo 17, Photo 18

Puis c'est enfin la projection du film en plein air, avec un son énorme, mais dans des conditions de visionnage un peu spartiates. Je suis parti peu avant la fin du film et j'ai été interpellé par une télévision. En fait, le journaliste travaillait pour la même chaîne que celle du matin. Rebelote, interview, etc. Puis j'ai enchaîné avec une autre télé pour une émission en direct cette fois !

Ce soir, j'attends l'arrivée de mon amie Élodie Cinquanta.

Le saviez-vous ?

Nous nous sommes rencontrés en 2003, à l'occasion de l'enregistrement de l'émission Absolument 80 de M6, où Harrison Ford était l'invité d'honneur. Il faisait la promotion de son nouveau film Hollywood Homicide et parlait déjà de sa future participation au nouvel Indiana Jones la vidéo de l'émission.

Bon sinon demain, debout aux aurores, car le tournage commence à 6 heures !

27 juin 2007 : Indiana Jones est en ville !

Aujourd'hui, je suis accompagné d'Élodie et de son ami Aaron Wilkinson. J'ai questionné une policière qui surveillait un tournage. Elle nous a dit qu'Harrison Ford était en ville et que deux heures auparavant, il mangeait une glace avec sa compagne Calista Flockhart ! Il nous reste encore un peu plus d'une semaine, j'espère que nos routes vont finir par se croiser... (Hélas, ce sera pour une prochaine fois... NDLR).

Nous sommes dans une des rues du tournage depuis un bon bout de temps, quand l'un des fans qui nous accompagne nous interpelle. On se retourne et je vois Steven Spielberg ! J'ai à peine le temps de réaliser qu'il est à côté de moi. Mais personne n'ose l'interpeller, nous sommes sous le choc et il est en plein tournage.

Nous sommes interviewés encore une fois, par la télé locale, mais cette fois-ci en groupe. Plus tard, nous faisons la connaissance d'un acteur vraiment très sympa qui fait de la figuration sur le film Photo 19.

28 juin 2007 : Cascades !

Aujourd'hui, nous avons croisé Spielberg à plusieurs reprises, mais toujours de loin et beaucoup trop brièvement. Il est en plein tournage des scènes de course-poursuite en moto, assis sur un camion-travelling en compagnie d'Harrison Ford Photo 20, Photo 21, Photo 22, Photo 23.

Photo 20
Photo 21
Photo 22
Photo 23

Nous avons croisé à nouveau sa route, un peu plus tard dans la journée, il était seul sur son camion, mais toujours impossible de l'approcher car les rues sont bloquées. Toutefois, nous avons trouvé une combine pour l'apercevoir d'un peu plus près. Nous restions dans un restaurant près du tournage, et à l'approche du fameux camion, nous sortions pour prendre des photos. Nous l'avons salué ainsi plusieurs fois et il nous a répondu !

Dernière mise à jour le 28/05/2012

Copyright © 2003 - jones-jr.com | version 4.0 | Plan du site | Contact